navigation

Le suicide, un thème récurrent au destin relié, malgré elle, à la Kabylie 16 mars, 2010

Posté par docteurboudarene dans : articles de presse , ajouter un commentaire

Que la presse parle encore et encore du suicide est normal. Que celle-ci pose toute sa problématique pour amener les pouvoirs publics à s’y intéresser de plus près est dans l’ordre des choses et elle est dans son rôle. Mais qu’elle (la presse) relie le destin de ce phénomène sociologique à la seule  Kabylie est pour le moins inquiétant. Pourquoi veut-on absolument stigmatiser cette région quand on parle de suicide ? A quel dessein répond cette démarche ? Pourquoi ce titre ? » Se suicide-t-on en Kabylie plus qu’ailleurs? ». Des questions qui méritent d’être posées.

lire la suite…

Une loi de finances 2010 pour acheter la paix sociale 14 novembre, 2009

Posté par docteurboudarene dans : articles de presse , ajouter un commentaire

Cet article a été publié dans le quotidien national d’information, El watan, en date du 22 novembre 2009.

Une erreur d’inattention, concernant la dotation budgétaire de la manifestation « Tlemcen capitale de la culture islamique », s’est glissée dans le texte publié par El Watan. Il faut lire 6 milliards de DA au lieu de 6 millions. Budget autrement plus élevé – le lecteur l’aura noté – que celui dont a été doté le ministère de l’aménagement du territoire, de l’environnement et du tourisme. Cette erreur est corrigée dans la mouture publiée dans le blog.

Voici le texte.

Acheter la paix sociale. Un véritable casse-tête pour le pouvoir, une course contre la montre dont l’issue est incertaine. Est-ce le challenge adapté à la circonstance ? Sans doute, non. Parce qu’il est peut être déjà trop tard. Les jeunes algériens, et les moins jeunes d’ailleurs, n’aiment plus leur pays. Au mieux ils le quittent coûte que coûte, au pire ils lui témoignent une aversion violente et l’agresse.

L’Algérie n’a en effet jamais connu dans son histoire contemporaine autant d’émeutes que cette année et jamais il n’y a eu autant d’émigrants clandestins, de harragas. Chacun sait pourquoi nous en sommes là. Il est inutile d’y revenir. Une certitude taraude cependant les esprits : cette situation ne peut pas et ne doit pas durer car elle constitue un véritable risque pour la paix sociale. La révolte gronde dans les quartiers des villes et dans les villages et les hameaux les plus reculés du pays. Mais il n’y a pas que les émeutiers et les harragas qui menacent. Les universitaires – étudiants et enseignants – sont mécontents, le monde de l’éducation est en grève depuis plusieurs jours et les praticiens de la santé publique ne sont pas en reste. L’Algérie ressemble à un seau troué qui fuit de toutes parts. Les pouvoirs publics qui étaient sourds jusque là ont pris maintenant la mesure du danger. Mais en guise de solution aux nombreux problèmes qui hypothèquent la stabilité du pays, ils nous proposent une loi de finances 2010 qui met en place une politique d’assistance du citoyen. Une politique sociale qui dispose de 1000 milliards de DA. Une somme faramineuse pour acheter la paix sociale mais une réponse décalée et certainement inappropriée. Le pouvoir nous fait l’effet d’un pompier qui essaie de prévenir un incendie qu’il sait pourtant inévitable et qu’il ne fait que différer.

lire la suite…

Pourquoi il faut un nouveau CHU pour Tizi Ouzou 16 juillet, 2009

Posté par docteurboudarene dans : articles de presse , ajouter un commentaire

Cette contribution a été publiée ce jour 16 juillet 2009, dans la rubrique « idées débats », par le quotidien national d’information El Watan, sous le titre : « Il faut sauver le CHU de Tizi Ouzou ».

L’hôpital Nedir Mohammed de Tizi Ouzou subit depuis une dizaine d’années les assauts répétés des artisans et entrepreneurs qui s’affairent dans toutes sortes de transformations qui n’en finissent pas de durer. Ils cassent et déplacent des cloisons, ils en créent de nouvelles, ils poussent les murs et étirent les espaces pour les élargir… le prix à payer pour que cette vieille institution de la santé s’habille enfin du titre de « Centre Hospitalier Universitaire, CHU ».

lire la suite…

Jeunesse et loi de finances 2008 24 mars, 2009

Posté par docteurboudarene dans : articles de presse , ajouter un commentaire

Ce texte a été publié en date du 10 novembre 2007 dans le quotidien national El Watan. Il concerne la loi de finances 2008. Le pétrole était à 90 dollars le baril. Il a caracolé autour de 150 dollars durant l’année 2008. Et le quotidien des algériens n’a toujours pas changé. Dans son désir de briguer un troisième mandat, le Président-candidat  qui a régné durant 10 ans, faut-il le rappeler, fait des promesses au peuple et à la jeunesse de ce pays. Il ne pourra pas les tenir parce que le baril de pétrole est aujourd’hui autour de 40 dollars. Entre deux fausses promesses se cache un gros mensonge. Avec ce prix, 40 dollars le baril, la rente pétrolière servira juste à satisfaire « leur boulimie », la boulimie du pouvoir et de ses clientèles. Les pères de familles continueront pendant ce temps à subir l’humiliation de leur quotidien et les jeunes à rêver d’une possible migration, au mieux ou au pire (?), par l’intermédiaire d’un joint de haschich et/ou un cachet de « crack » – parce que le crack est aujourd’hui dans les étals des dealers algériens – ou dans un projet incertain de « harga » avec les risques que cette dernière comporte.

lire la suite…

Tizi Ouzou : un bourbier pour cadre de vie aux citoyens 23 novembre, 2008

Posté par docteurboudarene dans : articles de presse , ajouter un commentaire

Cet article a été publié dans le quotidien national d’information « le soir d’Algérie » en date du 23 novembre 2008.

Les citoyens de la ville de Tizi Ouzou vivent depuis plusieurs années dans une cité sale. Les rues sont jalonnées de nids de poule, les trottoirs ont perdu leur revêtement et des immondices de toutes sortes jonchent et défigurent notre environnement. Une violence infligée au quotidien à l’habitant.

lire la suite…

Salaire du député, loi de finances et révision de la constitution 6 novembre, 2008

Posté par docteurboudarene dans : articles de presse , ajouter un commentaire

Cet article a été publié en date du 09 novembre 2008 dans la rubrique « idées-débats » du quotidien El Watan.

Si l’on a voulu diaboliser le parlementaire algérien, le succès est complet. A qui cela profite ? Aux décideurs et au pouvoir en place, bien sûr.

Voici deux ordonnances présidentielles impopulaires – parce qu’elles ne servent pas les intérêts du citoyen – fabriquées durant l’été par le régime et présentées en début de session d’automne devant l’assemblée nationale et le député est décrié, vilipendé, humilié. Normal, il a levé le bras pour entériner ces textes de loi. Il (le parlementaire) s’octroie un salaire multiplié par deux pendant que le citoyen devra, à l’avenir, payer des taxes pour l’achat d’une voiture neuve, pour l’obtention d’un permis de construire ou encore pour prétendre à un certificat de conformité de sa bâtisse, etc..

lire la suite…

De la sécurité sociale : a propos de la carte « Chifa » et du contentieux 15 mai, 2008

Posté par docteurboudarene dans : articles de presse , ajouter un commentaire

Cet article a été publié dans le quotidien national d’information El Watan, le 17 et 18 février 2008

Les responsables de la sécurité sociale et le ministre de tutelle ont toutes les raisons d’être satisfaits. Ils viennent d’obtenir de l’assemblée nationale le vote d’un deuxième projet de loi, sans accepter un seul des amendements, pourtant nombreux, présentés par les parlementaires. Ces responsables et leur ministre se sont investis, il faut le dire, avec toute leur énergie pour défendre devant la commission – santé, affaires sociales, travail et formation professionnelle – les deux projets en question. Le premier complète la loi N°83-11 de juillet 1983. Il concerne la carte électronique dite carte Chifa. Le deuxième modifie et complète la loi N°83-15 de la même date et a trait au contentieux de la sécurité sociale. Les motifs exposés pour justifier ces deux projets de loi sont : la modernisation et l’optimisation de la gestion de la sécurité sociale, la rationalisation des dépenses et la maîtrise dans la gestion du contentieux, et enfin l’amélioration des relations avec les usagers par la simplification notamment des formalités de prise en charge des assurés sociaux.
Pour autant, ces responsables ne peuvent savourer leur succès et dormir le soir avec le sentiment du devoir accompli. Pour au moins deux raisons.

lire la suite…

le chômage en Algérie: quelques propositions du RCD 29 avril, 2008

Posté par docteurboudarene dans : articles de presse , ajouter un commentaire

Que propose le RCD pour endiguer le chômage ? 

Pour lutter contre le chômage, une politique audacieuse de l’emploi en direction des jeunes est nécessaire. Ceux-ci sont la vitalité de la nation. Ils sont créateurs de richesse et consommateurs ils dynamisent l’économie. Ils sont les garants de l’équilibre social car, par leurs cotisations sociales (assurances et retraites), ils sont acteurs de la solidarité nationale. Ils contribuent enfin, par leur bien-être, à la paix sociale. Sans paix sociale, il n’y a pas de possibilité de développement.

lire la suite…

123456

KeepOpen |
Voyages |
quand j'ai la parole ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Copro89
| Mots de Tête d'Algérie
| ZEN D ESPRIT