navigation

Le vizir premier est mort vive le premier vizir. 7 juin, 2017

Posté par docteurboudarene dans : autres écrits , trackback

Il est parti, Sellal.
Il est arrivé, Tebboune.
Le vizir premier est mort vive le premier vizir.
Et avec, le programme du président.
Vous ne le savez peut-être pas mais moi je le sais.
Je viens de l’apprendre.
Les décisions de l’ancien premier ministre viennent d’être annulées – pas toute, ouf.
Seulement certaines grandes décisions, elles sont bloquées.
Le nouveau premier ministre et son staff sont entrain de plancher pour les remplacer.
Avec de meilleures, naturellement.
On s’est rendu compte « en haut lieu » qu’elles ne sont pas bonnes, les décisions du wazir précédent.
Pour l’économie nationale qu’on nous dit.
Mais peut-être que c’est pour d’autres raisons, pour d’autres intérêts.
Qui sait?
Pour autant, toutes les décisions prises par les ministres – d’avant ou d’après – s’inscrivent dans le programme du président.
C’est ce qu’on nous dit depuis 1962.
La mise en oeuvre le programme du président, c’est nouveau.
C’est depuis 1999.
Le FLN, le RND et d’autres partis politiques défendent toujours celui-ci, ce programme.
Tous les wazirs, premier ou pas, qui sont passés par là, depuis, l’ont mis en oeuvre.
En tout cas, ils ont essayé.
Apparemment ils le font mal ou ils ne le font pas du tout ou…
ce programme n’existe pas.
Ils nous racontent des histoires à dormir debout.
Et nous dormons…debout.
Je ne sais pas vous mais moi je ne l’ai jamais vu, ce programme.
Il est écrit nulle part et je crois que personne ne l’a jamais aperçu.
Même le président ne le connait pas, il ne sait pas de quel programme il s’agit.
Une arlésienne ce programme, on en parle sans arrêt mais il n’est placardé nulle part.
Il n’est sur aucune place ou édifice publics.
On ne le voit nulle part ailleurs.
Ni dans les livres, ni dans la vie de tous les jours, encore moins dans le portefeuille des travailleurs ou dans l’assiette des familles.
Pourtant il est là, il est dans tous les discours, il plane.
Il est même à l’Assemblée nationale et il est voté – chaque année – par les élus de la nation.
Il est là ce programme du président, tout le monde le voit sauf vous et moi.
Nous ne voulons pas le voir.
Nous sommes aveugles, de mauvaise foi ou trop lucides.
Lucides, oui c’est ça.
Fous, en quelque sorte pas normaux.
Si on ne voit pas le programme du président, on n’est pas normal.
Le peuple est fou, il ne voit rien.
Le programme du président est dans sa marmite.
Il bout tranquillement.
Il faut attendre que la cuisson se termine.
Oui, attendez et soyez patients.
Pourtant aucune effluve n’en sort.
Il va falloir attendre longtemps.
Le nouveau wazir vient d’éteindre le feu.
Les ingrédients ne sont pas bons et ce qu’il y a dans la marmite risque de ne pas être bon.
Il y a même risque pour que la marmite prenne feu et que la maison brûle.
Il y a danger.
C’est ce qui est dit, la presse vient de le rapporter.
Alors, on jette tout et on recommence.
Sauf que la marmite du peuple n’est pas la même que celle du wazir et des autres.
Elle n’est pas la même que celle du président, non plus.
Ce qu’on y met est différent – les ingrédients ne sont pas les mêmes.
La marmite du peuple ne bout jamais jusqu’à la fin.
Celles « des autres » bouillent tout le temps, même si le feu risque de déclencher un grave incendie.
Elles mijotent depuis l’indépendance.
La louche y fait des va-et-vient réguliers, sans discontinuer, et puise sans arrêt.
Ils se servent.
Le peuple sent les odeurs et suit le ballet de la louche qui entre et qui sort de la marmite « des autres ».
Il s’accommode, l’odeur lui suffit.
L’espoir est là.
Je ne sais pas si vous êtes comme le peuple ou comme moi mais moi j’ai l’eau à la bouche.
Sauf que je ne veux pas y goutter, pour justement ne pas prendre goût.
C’est dangereux de prendre goût.
Le piège mortel.
La marmite qui bout, la louche et son va-et-vient…
Pendant ce temps, on dit au peuple que le programme du président lui prépare la meilleure marmite.
Décidément, ils se paient notre tête et nous laissons faire.
Nous sommes un peuple trop patient.
Mais 2019 n’est plus trop loin.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

KeepOpen |
Voyages |
quand j'ai la parole ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Copro89
| Mots de Tête d'Algérie
| ZEN D ESPRIT