navigation

L’action politique n’est le privilège de personne. 16 avril, 2017

Posté par docteurboudarene dans : autres écrits , trackback

La politique n’est le privilège de personne, un métier qui peut être appris vite et bien par tous.
J’en ai la conviction.
Il suffit pour cela d’avoir des neurones qui se connectent bien.
Je crois que des neurones tout le monde en a, quand bien même quelquefois ces derniers manquent de souplesse et ne se connectent pas avec célérité.
Cela ne rend pas inéligible à l’action politique.
Cela n’empêche pas d’avoir des opinions et de les défendre.
Cela n’empêche pas surtout d’avoir envie de se rendre utile à sa communauté, à son pays.
Si vous avez envie de donner pour les autres et pour votre pays, alors les premières connexions de vos neurones, les connexions indispensables, se font.
C’est là un très bon début.
Les autres connexions dans votre cerveau se feront, avec ou sans rapidité mais elles se feront.
L’essentiel est là.
Si votre objectif – dans l’action politique – est vous rendre utile pour vous même, uniquement pour votre petite personne, vos connexions se feront aussi.
Elles seront peut-être plus rapides mais elles finiront par tourner en rond.
Vous allez briller, vous allez être sur les feux de la rampe mais vous finirez par vous éteindre et disparaitre.
Parce qu’il vous manque l’indispensable.
L’objectif étant votre nombril – votre ego ou votre poche -, vos connexions emprunteront toujours, tout le temps, le même chemin.
Elles ne vont pas se diversifier, se multiplier, s’enrichir. Elles vont s’appauvrir et vous finirez par n’être plus rien.
Les connexions du cerveau ne se nourrissent pas seulement du désir de plaire et de séduire, elles s’abreuvent aussi – surtout – de la générosité et de l’empathie.
Le cerveau se nourrit nécessairement de la sève que lui donne le coeur.
C’est le coeur – parce qu’il est sensible à ce qui nous entoure – qui donne le tempo au cerveau et à ses connexions.
Si le coeur bat vite, les connexions neuronales s’accélèrent et s’assouplissent.
Elles s’enrichissent.
Cela se voit sur vous, vous rayonnez.
Alors tout est possible, vous pouvez tout faire, vous pouvez soulever des montagnes.
En tout cas vous pouvez faire de la politique.
Personne ne peut vous dénier ce droit, personne ne peut la faire mieux que vous.
Si vous êtes en carence de générosité, si vous ne pensez qu’à votre devenir, votre coeur ne battra que pour votre petite personne.
Ce n’est pas énorme votre petite personne.
Le coeur est immense.
Ses capacités sont aussi immenses que votre générosité, et il a besoin de les activer, de les utiliser.
Si vous êtes petit, votre coeur finira par se lasser de vous.
Il ne vous nourrira plus.
Il vous abandonnera.
Alors vous serez terne, vous perdrez votre éclat.
Le coeur est fait pour que sa sève irrigue le cerveau afin que ce dernier, à son tour, le nourrisse de son regard sur les autres.
Le coeur – pour bouger, pour frémir, pour montrer ses capacités – a besoin de ce regard.
Il a besoin de ce regard surtout quand celui-ci est chargé de tendresse, d’amour, de compassion, d’empathie…
La politique c’est ça.
La politique, ce n’est pas la froideur, l’indifférence.
Ce n’est pas être « une bête en politique ».
La politique c’est sentir, ressentir.
C’est échanger, c’est la porosité.
La politique a besoin d’émotion.
Quand vous faites semblant, le coeur le sait.
Quand vous avez perdu votre humanité, le coeur le sait.
Le cerveau aussi.
Vous ne pouvez pas les tromper, en tout cas, pas longtemps.
Vous avez besoin du coeur pour faire de la politique.
L’envie d’en faire, à elle seule, ne suffit pas.
Le cerveau non plus, à lui seul, ne suffit pas.
Pour durer en politique – je veux dire – pour rester dans la postérité, il ne faut pas tromper.
Vous pouvez continuer à briller parce que vous trompez mais vous ne scintillerez plus, vous n’éclairerez plus les esprits une fois que vous n’êtes plus là.
Vous serez à jamais éteint.
Oui je sais, je suis naïf mais ce matin mes neurones se connectent à l’insu de mon plein gré.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

KeepOpen |
Voyages |
quand j'ai la parole ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Copro89
| Mots de Tête d'Algérie
| ZEN D ESPRIT